Marathon de Messier

La nuit du 19 mars 2021 a été l’occasion de relever le défit du marathon de Messier avec le dobson Sumerian 10. J’avais déjà parcouru le catalogue de Charles Messier en une nuit, il y a une vingtaine d’années, avec un SC8 LX200 et les membres de l’Association Astronomique de Franche-Comté.

Source Wikipédia

Les conditions météorologiques étaient bonnes, avec un froid supportable ( -3°), sans vent, et peu d’humidité. Le principal challenge avec ce petit dobson  reste le pointage manuel, sans aide d’encodeurs pour la recherche des objets. Je me suis limité à l’utilisation d’un Nagler 22 mm et d’un 13 mm pour repérer les objets et les détailler rapidement. Sky Safari m’a été aussi très utile pour préparer mes observations, comme le listing proposé par Stelvision, ainsi que la carte A3 disponible sur le site de G. Cannat.

Lire la suite

Jupe pour dobson Sumerian 10″

Afin de compléter l’équipement du dobson Sumerian, j’ai réalisé une jupe de protection adaptée à la structure serrurier dans un tissu coton-élasthanne noir mat interne, et nylon extensible externe. Le maintien de la jupe le long des barres du serrurier est assuré par deux élastiques et trois liens avec pressions. Ainsi la chaussette conserve sa forme et ne s’affaisse pas, même avec l’humidité.

L’objectif est bien de lutter contre l’humidité et les lumières parasites qui peuvent pénétrer dans le chemin optique. Si la chaussette trouve également toute son utilité pour prévenir les saletés et poussières, elle n’est pas nécessairement utilisée en condition venteuse. Il faut par ailleurs rester vigilant et ne la positionner qu’après la mise en température des optiques pour ne pas induire un effet de tube en canalisant une lame d’air chaud venant du barillet.

À titre d’information, voici le schéma de la jupe avant coutures :

A titre de comparaison, une chaussette j’avais déjà réalisé une chaussette pour mon T400, il y a quelques années…

Dobson Sumerian Alkaid 10″

Le télescope dobson Sumerian Alkaïd 10″ à F/d=4,5 est inspiré du télescope de voyage de Pierre Strock. Facilement transportable, et tenant dans un boîtier de 33 x 40 x 15, il ne pèse que 11kg, miroir compris. L’instrument peut donc prendre place comme bagage à main lors des voyages aériens.

Lire la suite

Construction d’un dobson 200 à F/6

Partir en vacances et en famille avec un télescope n’est pas toujours simple, c’est pourquoi j’ai fait le choix de me construire un petit dobson 200 à f/6. Voici une petite description en image de l’instrument :

Démonté, le télescope est une boîte de 36 x 34 cm en CP de 15 mm. La cage du secondaire se positionne au-dessus du primaire. Les tourillons se logent sous le primaire.

Les mouvements sont à friction sur les deux axes : roulements à billes pour l’azimut et patins en téflon pour la hauteur.

La cage du secondaire dispose d’un porte oculaire à cabestan en 50.8mm équipé d’une bague de réduction 31.75mm amovible. Le chercheur est un pointeur Orion EZ Finder II, remarquable par sa légèreté. Le serrurier est assuré par des tiges d’aluminium en U. Le barillet est un Orion Optics.

Les optiques sont d’origine taiwanaises, achetées chez Telescope Service. Sans être exceptionnelle, la qualité optique est plutôt bonne.