Equipement

Je ne compte plus le matériel que j’ai pu utilisé durant ces nombreuses années de pratique de l’astronomie…

1/ Equipement actuel : 

J’utilise actuellement une lunette Takahashi FSQ106N. Le tube optique est fixé par deux anneaux William Optics sur une platine Farpoint. La focalisation de la FSQ est assurée par robofocus de chez Technical Innovation. La buée est limitée par contrôleur Kendrick. L’optique repose sur une monture EM 400 2Z. Il est à noter l’utilisation d’une petite caméra de mise en station QHYCCD redoutable de praticité. Le pilotage de la monture se fait directement par le logiciel Prism.

Côté collecteur à photons, j’utilise une Sbig STL 11000M2 avec filtres Baader OIII, SII, Ha et LRVB en 2 pouces. Je dispose également d’un APN Canon 70D et d’un Sony A7S avec un jeu d’objectifs et notamment un Leica Telyt 180 apo, un Samyang 14 ou encore un Tamron 24-70 à f/2.8.

Pour l’observation, j’utilise un T400 Sud Dobson, série « Compact », avec tubes et support du secondaire en composite carbone. Il est doté d’un miroir primaire ouvert à f=4,5. D’origine Meade, les optiques ont été retouchées par Mirro Sphère. Le porte-oculaire est un Baader Diamond. Un correcteur de coma Explore Scientific HD est à demeure sur le PO. Un jeu d’oculaires Nagler 22, Ethos 17, 13, 8 et Delos 6, Barlow Televue et une série de filtres OIII, H-Beta, UHC… complète le tout. Un Telrad fait office de pointeur, avec un chercheur maison réalisé avec une ancienne paire de jumelle 7×50. L’instrument est mécaniquement excellent, et optiquement de très bonne qualité. D’autres photos sont disponibles ici.

2/ Quelques instruments ou montures utilisées dans la passé : 

J’ai utilisé de nombreuses années en poste fixe dans l’observatoire de la Vignotte une monture Software Bisque Paramount ME (mesure de l’EP disponible) installée sur un trépied Parallax Instruments. Redoutable d’efficacité cette monture est une référence. Je m’en suis séparé, question de mobilité professionnelle…

Une autre monture qui a longtemps accompagné mes soirées, une Takahashi NJP 160 Temma 2. Monture increvable, bricolable à souhait, et d’une fiabilité remarquable !

Au chapitre des télescopes, trois optiques retiennent mon attention. Tout d’abord un T400 Valmeca-Cardoen ouvert à 3.53. L‘installation d’une CCD ST10 directement au foyer primaire avec un réducteur Astrooptik donnait un formidable puits à photons !

J’ai aussi beaucoup apprécié l’Epsilon 160 avec le correcteur TKP61580D… je m’en suis séparé à regret. Enfin, pour les sorties et les voyages, un dobson de 8 pouces de chez Hofheim Instruments était continuellement dans le coffre de la voiture…