Lieux d’observation

Après 30 ans de pratique de l’astronomie amateur, j’ai pu observer dans de nombreux sites, voici les trois principaux :

1/ Dans le triangle noir du Quercy : 

C’est mon site d’observation de prédilection. Au cœur du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, la pollution lumineuse reste limitée, par une politique active de lutte contre les effets insidieux de la généralisation des éclairages publics. De nombreuses communes situées sur le PNR éteignent leur éclairage après minuit et sont signataires de la charte de protection du ciel et de l’environnement nocturne, élaboré par l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne. 

Mon lieu de villégiature culmine à 333 mètres. Ce n’est objectivement pas le ciel le plus noir de France, mais la faible densité de population du PNR et son éloignement d’agglomérations importantes sont gages de la « noirceur » du ciel. D’ailleurs, en utilisant l’échelle de Bortle, le site peut être considéré de classe 2, avec une magnitude visuelle entre 7.1 et 7.5.  La lumière zodiacale, comme le gegenschein sont clairement visibles. 

2/ En Franche-Comté, à l’Observatoire de la Vignotte :

Situé au Nord-Est du département du Doubs, l’observatoire de la Vignotte ne présente pas des conditions météorologiques aussi favorables que le Sud de la France… En effet la pluviométrie y est importante, le taux d’ensoleillement faible et au final les jours propices à la photographie du ciel profond ne sont pas si nombreux ;-( Toutefois, la pollution lumineuse y est encore maîtrisée. En prenant en compte l’échelle de Bortle, on peut considérer que le site d’observation se situe entre le degré 3 et le degré 4. En effet, des signes de pollutions lumineuses restent évidents en direction de l’Ouest et au Sud-Est (Montbéliard…). 

Pour se donner une idée, voici une image prise avec un fisheye Peleng et le Canon 300D en 20 secondes en 2007. La lumière zodiacale est néanmoins bien visible, et la Voie Lactée dévoile des structures complexes. La magnitude limite en visuel (mais ce ne sont que mes yeux.) est de 6,2 – 6,5. L’extinction des lampadaires dans ma commune se fait de minuit à 5h ce qui est un avantage certain pour l’imagerie ! L’allumage et l’extinction des lampadaires sont commandés par une horloge.

   

L’observatoire a été construit dans un style proche de l’esthétique de mon ancienne habitation. L’observatoire est un abri à toit roulant en bois, posé sur une dalle béton. Une vidéo est consacrée à la construction complète de l’observatoire.

Observatoire de la VignotteObservatoire salle de contrôle

L’observatoire dispose d’une petite salle de contrôle chauffée pour accueillir le matériel informatique et un système de vidéo surveillance et d’alarme.

obs3

La météo est gérée via un Cloud Sensor de chez Diffraction Limited et une station météo La Crosse Technology Ws2355. L’installation météo est complétée par un Allsky équipé d’une caméra Watec 902H Ultimate et d’un objectif Fujinon 2.9-8mm.

Station météo

Un article concernant l’observatoire a été publié dans la revue Astrosurf Magazine n°66.

3/ Observatoire Dauban : 

Lassé des conditions climatiques du Nord Est de la France, mon ami Christophe Demeautis et moi-même avons installé un télescope piloté à distance à Dauban chez François Kugel

 

Nous avons cherché à mutualiser notre matériel pour profiter de conditions d’observations favorables. Le télescope est un Epsilon 160 installé sur une monture Meade LX200. La camera CCD est une ST8 XME avec roue à filtres. La mise au point est assurée par un USB_focus. Le PC, comme le reste de l’instrumentation, sont gérés par des prises 220v commandables à distance. Le toit est motorisé et piloté via une interface USB Velleman. Une camera IP Axis sert à la surveillance de l’abri et un AAG CloudWatcher donne la météo. Des photos de l’installation sont consultables ici. La vidéo et la météo sont visibles en directe sur cette page

Share