Cadran solaire sculpté

Après avoir construit un cadran solaire en bois il y a bientôt 20 ans, je me suis décidé à faire sculpter un cadran solaire méridional en pierre calcaire massive pour l’installer sur le pignon de la grange de ma maison de campagne.

J’ai fait appel à un artiste sculpteur, Xavier Rodriguez, pour réaliser le tracer horaire calculé à l’aide du logiciel shadows de François Blateyron. L’équation du temps est représentée par la courbe en huit qui chevauche la ligne de midi. 7 arcs diurnes ont été gravés sur le cadran.

Pour ce qui est de la devise positionnée en haut du cadran, HORA SIT OPTIMA OMNIBUS, on peut la traduire de la manière suivante : « Que cette heure soit la meilleure pour tous ».

Pour passer de l’heure légale à l’heure solaire vraie, il convient de : 

  • prendre en compte l’heure d’hiver ou d’été : ajouter 1 heure en hiver ou 2 heures en été ;
  • prendre en compte la longitude du lieu : négative à l’Ouest du méridien de Greenwich, et positive à l’Est. Elle sera exprimée en heures, minutes et secondes à raison de 1h pour 15° ;
  • prendre en compte l’équation du temps due à l’ellipticité de l’orbite terrestre et l’obliquité de l’écliptique :

Share

Test de l’objectif Leica Telyt-R 180 apo

Je voulais savoir si mon objectif Leica Telyt 180 apo ouvert à f/3.4 pouvait convenir pour la  l’astrophotographie 😉

Petite présentation en images sur une NJP Temma 2 :


L’image obtenue donne un champ gigantesque de 11.46° par 7.64° ! Ici, l’image de M13 en 10 minutes de pose permet d’atteindre la magnitude de 14.5.

La réduction des 4 coins montre pourtant la limite de l’objectif en pleine ouverture, la correction n’étant pas complète sur tout le champ !

Vérification faite de la collimation.

Vérification de la courbure de l’image, tout à fait convenable.

Image de M8 et M20. Lien vers l’image en pleine résolution.

Bilan :

Voici un objectif de bonne qualité qui offre un champ extraordinaire sur une Sbig STL 11K. Dommage que la correction ne soit pas optimum à F/3.4.

Share