Test d’un objectif Carl Zeiss Sonnar 135mm f/2,8

Je cherchais un téléobjectif en 100 et 300mm à un prix abordable et présentant une bonne qualité optique. Pour moins de 150 euros, je me suis dirigé vers un Zeiss Sonnar 135mm ouvert @2,8. Cet objectif à 5 lentilles initialement destiné à la photographie argentique est nettement plus abordable que son petit frère le 135mm @1,8 destiné au DSLR… à plus de 1000 euros ! L’objectif présente globalement une très bonne qualité de construction. Voici ses caractéristiques :

Composition5 éléments dans 4 groupes
Champ angulaire18°
Minimum de focalisation1,60 m
Ouverturesf/2,8 à f/22
Filtre55 mm
Poids585 g.
Dimensions68,5 x 93 mm

Associé à un boîtier numérique au format APN-C, on obtient un téléobjectif de 216mm. Une bague d’adaptation est nécessaire pour convertir la monture Contax/Yashica vers Eos. Avec cette bague, il est utilisable en mode M ou AV, le diaphragme ainsi que la mise au point se font manuellement.

L’adaptation à une caméra CCD est nettement plus problématique puisqu’il n’existe pas de bague d’adaptation C/Y vers M42. Il n’y a plus que la solution du bricolage ou de la réalisation d’une bague sur mesure par un tourneur.

Il est bon de noter, qu’au format APN-C, le vignettage est quasi inexistant dans la gamme d’ouverture du téléobjectif. Ici les tests sont réalisés avec un Canon 300D. L’aberration chromatique est également tout à fait maîtrisée.

Vérification de la collimation des optiques :

Les tests montrent un excellent piqué au centre de l’image comme en bord de champ. Cliquez sur l’image pour obtenir l’image originale en pleine résolution. Réduction des 4 coins (Canon 300 D, 120s de pose à f/2.8. Soustraction du dark. Pas de flat. Réduction avec Prism v6) :

Conclusion :

Un excellent objectif tant pour une utilisation diurne que nocturne. Côté astronomie, cet objectif peut se révéler intéressant pour une surveillance du ciel en grand champ : étoiles variables, novae… Pour aller plus loin, voici un petit document PDF.

 

Share

Une réflexion au sujet de « Test d’un objectif Carl Zeiss Sonnar 135mm f/2,8 »

  1. Bel objectif. Pour l’adaptation, il existe des bagues C/Y vers Canon EF et ensuite on peut sans problème y mettre une bague Canon EF vers M42.

    Autre avantage, à l’arrière de l’objectif, la lentille reste très éloignée et est enfoncée à l’intérieur d’un trou de 36 mm de diamètre environ. Avec les impressions 3D on peut sans problème se (faire) fabriquer un adaptateur qui permet de placer dans ce trou un filtre 31.75 mm et ainsi y mettre un Ha, OIII, SII ou R, G, B, L… c’est très pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *