Cadran solaire sculpté

Après avoir construit un cadran solaire en bois il y a bientôt 20 ans, je me suis décidé à faire sculpter un cadran solaire méridional en pierre calcaire massive pour l’installer sur le pignon de la grange de ma maison de campagne.

J’ai fait appel à un artiste sculpteur, Xavier Rodriguez, pour réaliser le tracer horaire calculé à l’aide du logiciel shadows de François Blateyron. L’équation du temps est représentée par la courbe en huit qui chevauche la ligne de midi. 7 arcs diurnes ont été gravés sur le cadran.

Pour ce qui est de la devise positionnée en haut du cadran, HORA SIT OPTIMA OMNIBUS, on peut la traduire de la manière suivante : « Que cette heure soit la meilleure pour tous ».

Pour passer de l’heure légale à l’heure solaire vraie, il convient de : 

  • prendre en compte l’heure d’hiver ou d’été : ajouter 1 heure en hiver ou 2 heures en été ;
  • prendre en compte la longitude du lieu : négative à l’Ouest du méridien de Greenwich, et positive à l’Est. Elle sera exprimée en heures, minutes et secondes à raison de 1h pour 15° ;
  • prendre en compte l’équation du temps due à l’ellipticité de l’orbite terrestre et l’obliquité de l’écliptique :

Share

Construction d’un cadran solaire en bois

Il y a déjà bien longtemps que je réalise des cadrans solaires en carton, en plastique ou en bois avec des scolaires. Suite à des vacances dans le Queyras, je me suis décidé à installer de façon permanente un cadran solaire vertical sur la façade du chalet de mes parents. Pour ce qui est de ma maison… il faudra attendre encore un peu… peut-être sur l’observatoire…

La première étape de la réalisation a consisté à déterminer les coordonnées géographiques du lieu. J’ai juste utilisé mon GPS. J’ai ensuite déterminé l’angle de la façade par rapport au méridien local. A l’aide du logiciel Shadows, disponible gratuitement sur le site de François Blateyron, le dessin a été réalisé.

Pour la réalisation du cadran, j’ai utilisé une planche en pin de 540mm X 480mm. Le style mesure 120mm. Les lignes horaires ont été gravées dans le bois à l’aide d’un pyrograveur. Pour donner un côté « esthétique » au cadran, je l’ai complété par la devise latine NIHIL SINE SOLE en d’autres termes « rien sans le Soleil ». Lors de l’installation finale sur la maison, j’ai fait attention à la verticalité du mur… et puis voilà !
Il ne reste plus qu’à lire l’heure locale en prenant soin de faire quelques corrections pour obtenir l’heure de la montre. Pour cela, il faut ajouter 1 heure en hiver ou 2 heures en été, puis ajouter (ou soustraire) la correction de longitude ( – 4 minutes / degré de longitude à l’Est du méridien de Greenwich ou + 4 minutes / degré de longitude à l’Ouest du méridien de Greenwich). Enfin ajouter (ou soustraire) l’équation du temps. Pour obtenir la valeur de l’équation du temps pour un jour donné, j’utilise le logiciel d’Olivier Ravet.

Il reste quelques points à améliorer : la durabilité de ce type de cadran n’est pas évidente face aux intempéries. (Il n’a pas trop apprécié les deux hivers suivants malgré plusieurs couches de lasure). Par ailleurs, le système de fixation du style, en bois lui aussi, génère une petite ombre sur la partie graduée du cadran… il aurait fallu le faire plus petit quitte à perdre la rigidité du style !

Pour ceux qui sont tentés… bonne construction !

Share