Pollution lumineuse…

L’observatoire ne souffre pas (encore) trop de la pollution lumineuse, l’horizon Sud reste noir… avec néanmoins un lampadaire gênant ! En prenant en compte l’échelle de Bortle, on peut considérer que le site d’observation se situe entre le degré 3 et le degré 4. En effet, des signes de pollutions lumineuses restent évidents en direction de l’Ouest et au Sud-Est (Montbéliard…).

Source Frédéric Tapissier // AVEX

Pour se donner une idée, voici une image prise avec un fisheye Peleng et le Canon 300D en 20 secondes. La lumière zodiacale est néanmoins bien visible, et la Voie Lactée dévoile des structures complexes. La magnitude limite en visuel (mais ce ne sont que mes yeux.) est de 6,2 – 6,5.

Pour se donner une idée en CCD, voici un petit test réalisé dans les conditions suivantes : FSQ106 et STL11K et une pose de 60 secondes non traitée avec un filtre neutre Baader. On est facilement à la magnitude 16,5 !

L’extinction des lampadaires dans ma commune se fait de minuit à 5h ce qui est un avantage certain pour l’imagerie ! L’allumage et l’extinction des lampadaires sont commandés par une horloge.